BLOG

Une nouvelle phase de l’ère des assistants vocaux s’amorce

octobre 28,2018

Une nouvelle phase de l’ère des assistants vocaux s’amorce
Le 4 octobre 2011 au keynote d’Apple, Tim Cook pour son premier lancement de produit, lançait Siri et le présentait à la presse. Ce projet d’assistant vocal avait été porté par le grand visionnaire Steve Jobs, qui décédait hélas le lendemain même.

 


Siri co-founder Dag Kittlaus

Ce n’est que 3 ans plus tard, en novembre 2014, que le lab126 d’Amazon, lançait Alexa qui très rapidement allait dépasser Siri en terme de taux de réponses.
En 2016, Jeff Bezos, annonçait que les assistants vocaux en étaient encore
qu’à leurs débuts mais qu’ils allaient prendre une grosse part dans le business d’Amazon.

Ce n’est qu’en novembre 2016, que Google réagissait en lançant son enceinte intelligente Google Home intégrant l’Assistant Google.

La course aux assistants intelligents était lancée.
Très vite (le 26 février 2017), Google annonçait le déploiement de Google Assistant sur tous les téléphones équipés d’Android, lui permettant ainsi de toucher potentiellement 500 millions d’utilisateurs dans le monde. Pendant ce temps la, Amazon se concentrait sur des partenariats avec les constructeurs automobiles, les équipementiers d’électroniques : électroménagers et domotiques.

En cette fin octobre 2018, on peut dire que la première phase du marché des assistants vocaux est terminée. Ils sont intégrés dans les téléphones et vont l’être dans tous les appareils, que ce soit à la maison ou en mobilité (voiture).
Si on compare le device « enceinte intelligente » avec le smartphone, on constate que son taux d’adoption est plus fort.

         

À en croire le modèle traditionnel de diffusion de la technologie, les premiers marchés représentent 16 % de l’adoption du produit. Les États-Unis ont clairement franchi ce seuil, et on ne voit pas pourquoi le marché français investit par Google, en aôut 2017 et par Amazon en juin 2018, n’en ferait pas de même.

La Google Home, grâce à une internationalisation fulgurante, a réussi à reprendre des parts de marché à Amazon et à le dépasser, même si Echo reste leader sur le marché américain.

Face à cette technologie en constante évolution, les deux géants ont établi une norme que devront respecter les nouveaux concepteurs. Ainsi, le HomePod d’Apple s’est vu critiquer à l’égard de Siri, considéré comme pas à la hauteur des technologies de Google assistant et Amazon Alexa.

L’assistance vocale en tout et partout

Tous les fabricants d’appareils électriques et connectés cherchent désormais à intégrer le contrôle par la voix.
De nombreux appareils comme les téléviseurs, les consoles multimédias, les appareils ménagers, les routeurs WiFi, les luminaires, les casques, les montres, les thermostats sont équipés avec des microphones pour pouvoir jouir de cette expérience vocale.
Aux USA, les constructeurs d’habitations comme Lennar et KB Home intègrent la technologie vocale Alexa pour améliorer l’expérience des maisons intelligentes.

Ce qui est intéressant c’est que désormais, les constructeurs intègrent les deux (Alexa et G Assistant), voir les 3 avec le leur, ce qui annonce l’amorce d’une seconde phase et l’émerge de la véritable révolution le contrôle de la machine par la voix.

La voix : une attente des consommateurs

Il est clair qu’aux USA, la première phase des assistants vocaux est terminée sur les smartphones et enceintes. Et même si les smartphones ont eu une longueur d’avance sur les haut-parleurs, le démarrage de la phase deux se fait attendre avec la plus grande exigence.

Dans le domaine des enceintes intelligentes, la compétition est rude.

En ce qui concerne ceux qui visent le segment des smartphones, il faut maintenant trouver des solutions qui permettent de faire la part belle à la voix. L’avènement du contrôle vocale n’est sans doute par pour rien dans l’abandon des développements du swype (clavier à une main).

Enfin, ceux qui sont spécialisés le contenu doivent penser à les rendre accessibles par la voix soit sous forme de podcasts, jeux, quizz, ou nouvelles expériences utilisateurs à inventer.

Quoi qu’il en soit, la donne change. Siri a ouvert la voie à la technologie vocale, mais n’a hélas pas évolué. Néanmoins on attend avec impatience la réaction du géant à la pomme qui a largement les moyens de revenir à la hauteur, voir de surpasser les acteurs en place.

Google et Amazon enrichissent constamment l’expérience avec de nouvelles fonctionnalités. Les utilisateurs voient une nette évolution de ces assistances vocales pour leur simplifier la vie.

Amazon Echo Look

Google Duplex

La voix n’échappe pas à la tendance et tout le monde cherche à l’intégrer dans ses produits. En cette ère où l’intelligence vocale bat son plein, on voit mal les enceintes sans fil ou autres appareils rééditer le succès sans la voix.